Cours

Appel à candidature pour la 1ère Cohorte de la Bourse de Certification en : «Agriculture Contractuelle (CAC) en contexte africain »

Ouvert
Inscription : 2024-07-11

Partager

Détails

Justification du cours

En Afrique, au cours des 50 dernières années, les systèmes de petites exploitations, dans leur majorité, sont devenu beaucoup moins productifs et rentables, une situation qui s’explique notamment par leur manque d’accès aux intrants, aux marchés et aux crédits, ainsi que par leur incapacité à supporter des risques. Les petits agriculteurs rencontrent des difficultés à participer pleinement à l’économie de marché. Ces obstacles entravent le bien-être des producteurs à travers un niveau très bas des revenus. Dans nombre de pays, ces agriculteurs se retrouvent marginalisés étant donné que les grandes unités de production agricole sont de plus en plus nécessaires à une exploitation rentable. En conséquence, l’exode des populations vers les zones urbaines, observé presque partout, va se poursuivre. Afin de tenter d’enrayer cet exode, les gouvernements et les organismes de développement, ont tendance à privilégier la recherche d’activités «génératrices de revenus» pour les ruraux. Malheureusement, il n’est guère évident que ces tentatives ont été fructueuses. Cela est dû en grande partie au fait que les liens nécessaires au marché, en aval et en amont, existent rarement, à savoir que les agriculteurs et les petits entrepreneurs manquent à la fois d’intrants fiables et rentables tels que les services de vulgarisation, les services de mécanisation, les semences, les engrais et le crédit, et de marchés garantis et lucratifs pour leur production.

Face à ces défis liés à l’exploitation agricole des petits producteurs, l’agriculture contractuelle vient comme une solution adéquate et prometteuse. Elle est considérée comme un mécanisme qui permet de bien coordonner les activités, de la production à la commercialisation des produits, entre les acteurs d’une filière agricole. L’agriculture contractuelle bien organisée fournit ces liens et semblerait offrir une possibilité importante de production commerciale aux petits exploitants. De même, elle offre aussi aux investisseurs l’opportunité de garantir une offre fiable, tant du point de vue de la quantité que de la qualité. Un appui à la professionnalisation des filières de production, transformation et la commercialisation de produits agricoles paraît particulièrement pertinent pour répondre aux enjeux alimentaires, économiques mais également sociaux et culturels.

Face à ce constat, Agricultural Expertise Center (AEC), dans sa mission d’amélioration du niveau de vie et de la sécurité alimentaire des petits producteurs dans les pays africains, a décidé d’aborder l’importante question de l’agriculture contractuelle en Afrique et ses implications pour la participation à l’économie mondiale. Elle a pour vision d’améliorer la participation des acteurs du monde de l’agriculture pour la croissance de la productivité et la diversification au sein du secteur. Pour cela, nous avons développé un cours et des outils pour accompagner les acteurs de l’agriculture contractuelle  en Afrique.

Objectifs d’apprentissage

L’objectif général de cette certification est mettre à la disposition des apprenants en agriculture contractuelle des outils permettant aux agriculteurs de comprendre et de tirer parti des opportunités offertes par les contrats agricoles pour améliorer leur rentabilité, leur sécurité financière et leur accès aux marchés. De manière plus spécifique, il s’agit de :

  • renforcer leurs connaissances sur les concepts de base et le fonctionnement de l’agriculture contractuelle en Afrique ;
  • Fournir aux apprenants une compréhension approfondie de l’agriculture contractuelle comme modèle d’affaire et son environnement favorable en Afrique ;
  • Aider les apprenants à comprendre le contenu d’un contrat agricole,  et mettre en place un dispositif d’agriculture contractuelle en Afrique ;
  • Renforcer les compétences en négociation et acceptation du contrat,  en rupture de contrat et règlement de différend en Agriculture Contractuelle

Méthodologie

Cette certification se déroulera en ligne sur une période de quatre (4) semaine du 31 Juillet au 31 Août 2024 et sera modérée sur une base hebdomadaire soit deux rencontres en ligne par semaine (mercredi et samedi) en français. Également le cours comprend du matériel pédagogique et l’accès à des commentaires des experts en vue de faciliter l’apprentissage des participants. Les modules sont conçus de manière que les participants soient évalués continuellement grâce à des exercices préparatoires et des examens à la fin des cours.

Public cible

Le profil (technique) des participants auxquels le cours est destiné est le suivant :

  • Cadres africains travaillant dans les services étatiques, le secteur parapublic, le privé, la société civile et les ONGs, ayant une expérience professionnelle dans les domaines de l’agriculture et de l’agrobusiness ;
  • Techniciens et responsables de programmes ou de suivi-évaluation des ONG (nationales et internationales) et des agences des Nations Unies (FAO, PAM, UNICEF, HCR, OMS) ayant des programmes en agriculture et sécurité alimentaire ;
  • Exploitants agricoles, agriculteurs et Organisations Paysannes Agricoles (OPA) spécialisée dans la production, la commercialisation et la transformation des produits agricoles ;
  • Acteurs du marché : entreprises agricoles, sociétés agro-alimentaires et de commercialisation de produits agricoles ;
  • Autres acteurs clés des secteurs de l’agriculture (incluant cultures, élevage, pêche) ;
  • Etudiants, diplômés et professionnels des chambres d’agriculture, de commerce et d’industrie;
  • Partenaires Techniques et Financiers.

Admissions au cours

  • Être ressortissant d’un pays africain
  • Être capable de consacrer au moins 8 heures par semaine au cours ;
  • Avoir accès à une connexion Internet stable pour assister à une vidéoconférence en direct de 6 heures chaque semaine ;
  • Avoir une bonne connaissance du français ;
  • Être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau BAC+2 ou avoir au moins 1 an d’expérience en tant que professionnel en Agriculture, Changement climatique, Environnement ou avoir un diplôme équivalent ;

Un certificat de réussite au cours sera délivré par AEC à tous les participants assidus au cours et ayant validés les évaluations présentées pour chaque module.

Modalités de participation

Pour cette cohorte de la certification :

  • Des bourses complètes seront attribuées aux meilleures candidates (femmes)
  • Des Demi-Bourses seront également attribuées aux meilleurs candidats de différents pays d’Afrique ;
  • La possibilité sera donnée aux organisations et structures intéressées de faire participer leurs employés à titre de sponsoring (les frais de formation seront à la charge de l’organisation ou de la structure) ;

La possibilité sera donnée également aux personnes désireuses de s’inscrire directement à la certification sans passer par le processus de l’appel à candidature de participer à titre payant (les frais de formation seront entièrement à leur charge).

Candidature

La date limite de cet appel est fixée au 17 Juillet 2024 ; Les personnes sélectionnées seront contactées le 19 Juillet 2024 et la cohorte du cours démarrera le 31 Juillet 2024.

Les personnes intéressées par cet appel sont priées de soumettre leurs candidatures via le lien suivant: https://forms.gle/VNPsRTxNBFmqg89i6

Pièce(s) Jointe(s)

Postuler Maintenant

Renseignements personnels
Inscription au cours
Pièces à fournir
Lettre de motivation + Curriculum vitæ (CV)
Maximum file size: 7 Mo
Veuillez télécharger un document PDF unique
Statut du participant
Voulez-vous participer à ce cours à quel titre :*
Plusieurs réponses sont possibles